Fibromyalgie, Syndrome de Fatigue Chronique et Myofasciite à Macrophages

I – FIBROMYALGIE, SYNDROME DE FATIGUE CHRONIQUE ET MYOFASCIITE A MACROPHAGES

 

FIBROMYALGIE ET SYNDROME DE FATIGUE CHRONIQUE

Symptômes identiques dont les principaux sont : douleurs musculaires et articulaires, fatigue chronique et atteinte de la sphère cognitive (notamment mémoire et attention. La kyrielle des autres symptômes est également identique.

Ces deux syndromes entraînent une perturbation du système immunitaire.

Les seules différences trouvées dans un document est que :

  • dans le cadre d’une fibromyalgie, c’est la douleur qui entraîne la fatigue alors que dans celui du Syndrome de Fatigue Chronique, c’est la fatigue qui entraîne la douleur. ' Comment faire la différence, sachant que les deux interviennent en même temps ? '
  • L’exercice physique améliore l’état des personnes souffrant de Fibromyalgie alors qu’il augmente la fatigue pour celles souffrant d’un SFC.

 ' Pourtant malgré les très nombreux témoignages, je n’ai pas encore trouvé de personnes diagnostiquées ' Fibromyalgiques ' ayant un soulagement avec l’exercice, c’est plutôt l’inverse…. ? Par contre, il en faut un minimum pour éviter la fonte musculaire '.

' Les patients souffrant de FIBRO ou de SFC sont en majorité des personnes atteintes de myofasciite à macrophages, hormis celles qui ne connaissent pas cette maladie (ou leur médecin) et se contentent du diagnostic '

Un médecin a confirmé mes dires, je cite ' ce sont deux tiroirs où l’on classe les personnes sans diagnostic '. Au moins, un médecin qui dit la vérité car ils sont malheureusement rares !

 

LA MYOFASCIITE A MACROPHAGES

Les symptômes sont exactement les mêmes que ceux de la Fibromyalgie et le Syndrome de Fatigue Chronique ! ! ainsi que ceux du Syndrome de la Guerre du Golfe et différentes myosites.

La Myofasciite à Macrophages touche les patients vaccinés par certains vaccins contenant de l’hydroxyde d’aluminium et la lésion provoquée par l’aluminium est encore visible trois ans après la vaccination et parfois huit ans après ! !

On décèle cette lésion au point d’injection du vaccin (deltoïde) en pratiquant une biopsie musculaire.

Malheureusement, il n’existe que 4 centres en France qui peuvent pratiquer cette biopsie (Paris, Créteil, Marseille et Bordeaux).

Il est important de savoir que la norme européenne pour le seuil d’aluminium à ne pas dépasser est de 15 mg/litre.

Or, les vaccins souvent réalisés (DTCP, HA, HB) = 650 à 1250 mg / litre ! !

Un enfant qui suit les vaccinations obligatoires se retrouve avec 8000 mg d’aluminium dans le corps avant l’âge d’un an ! ! !

Sachant que les anticorps ne sont pas à maturité et qu’il y a risque d’un déficit immunitaire, on peut imaginer facilement qu’il pourra contracter une maladie dans les années à venir. Comme il s’agit d’un enfant, cela évolue très rapidement et l’on constate aujourd’hui qu’il y a une ' flambée ' d’enfants vaccinés déclarent des Scléroses en Plaques ! (voir article QUE CHOISIR de janvier 05).

Pour en revenir à la Myofasciite à Macrophages, 30 % des Myofasciites à Macrophages sont associées à une maladie autoimmune, le plus souvent une Sclérose en Plaques ! !

Source : CRI-VIE www.innovationsanté.com

 

Historique de la Myofasciite à Macrophages

Mai 1993 : Docteur Michelle COQUET Neuropathologiste observe le premier cas Français. Une biopsie musculaire pratiquée chez une femme suspectée de polymyosite montre des lésions jamais publiées en pathologie musculaire. Une première publication américaine antérieure avait déjà observé cet aspect histologique particulier (1982. MRACK).

Décembre 93 : Ce cas est présenté à la Société scientifique Française de Neuropathologie à Paris. Personne n’avait vu de telles lésions.

1994 : Professeur Romain GHERARDI, chef du service d'histologie de l'hôpital Henri-Mondor, à Créteil (Val-de-Marne). Groupe d'Etude et de Recherche sur le Muscle et le Nerf (GERMEN) observe un deuxième cas.

1995 : 2 nouveaux cas (Bordeaux et Créteil).

1996 : Réunion sous l’égide de l’Association Française des Myopathies des médecins ayant observés des cas identiques : Fardeau (Institut de Myologie), Coquet (CHU Bordeaux) Ghérardi (CHU Créteil), Pellissier (CHU Marseille), Mussini (CHU Nantes) : tous les cas montrent les mêmes lésions histologiques (amas de macrophages dans fascia et muscle contigu) et ultrastructurales (inclusions en aiguilles dans les macrophages).

Un tableau clinique commun se dégage des observations : douleurs musculaires et articulaires, fatigue intense.

On ne connaît pas la nature des inclusions observées en microscopie électronique. A la demande de l’Association Française des Myopathies, un groupe de travail est créé par le Pr Patrick Chérin, clinicien en médecine interne à la Pitié-Salpétrière, dénommé GERMMAD (Groupe de Recherche sur les Maladies Musculaires Acquises et Dysimmunitaires), qui en assure la présidence.

Ce groupe de recherche associe des cliniciens, des histologistes et des immunologistes. Compte tenu de l’apparition de nouveaux cas, une réunion du GERMMAD se tient à Paris, spécifiquement dédiée à cette nouvelle myopathie. Le nom descriptif de 'myofasciite à macrophages' est proposé et accepté par le groupe.

1998 : Parution de l’article du ' Lancet '. A l’époque on ne connaissait toujours pas la nature des inclusions, on pensait qu’il pouvait s’agir d’une nouvelle maladie d’origine virale, bactérienne ou toxique.

La nature des inclusions macrophagiques est trouvée par Philippe Moretto du CNRS à Bordeaux, grâce à une technique mise au point par lui au centre de recherche nucléaire de Bordeaux-Gradignan : c’est de l’aluminium.

  • Les dosages d’aluminium dans le sang et les urines sont normaux (Pr Patrick Chérin, Pitié-Salpétrière), évoquant une intoxication locale
  • Romain Ghérardi (CHU Créteil) pense que cet aluminium est d’origine vaccinale
  • Jérôme Authier (CHU Créteil), reproduit les lésions de la Myofasciite à Macrophages chez le rat en injectant du vaccin contre l’hépatite B.

Septembre 1999 : Réunion à l’OMS à Genève : Membres du GERMMAD : le Président Pr Patrick CHERIN, Hôpital Salpétrière , le Pr Ghérardi et le Dr Coquet, ainsi que des représentants de l’Institut de Veille Sanitaire (Malfait Levy-Bruhl) étaient présents, ainsi que les représentants de nombreux pays(USA, Afrique du Sud, Inde, Angleterre, Allemagne, Suisse) et les représentants des 2 laboratoires fabriquant les vaccins : Pasteur-Mérieux et MSD (Marck Sharp & Dahme).

Juin 2000 : Deuxième réunion à l’OMS avec la même équipe. Le Pr Patrick CHÉRIN présente ses résultats sur les scintigraphies au GALLIUM dans la Myofasciite à Macrophages, au cours d'une étude comparative.

Le Pr Romain Ghérardi émet l’hypothèse d’une analogie entre Myofascite à Macrophages et certains syndromes de la guerre du golfe qui pourraient être dus à l’aluminium des vaccins.

2001 : Publication dans THE BRITISH JOURNAL BRAIN avec les conclusions de tous les travaux de recherche des centres de Neuropathologie de Créteil et Bordeaux et de l’Institut de Myologie de la Salpetrière. La publication démontre la présence d’aluminium, son origine vaccinale, la reproduction des lésions chez le rat et les relations avec la clinique.

2002 : Mise en place d’une étude épidémiologique exploratoire de la Myofasciite à Macrophages financée par l’Agence Française de Sécurité Sanitaire des Produits de Santé. (enquête en cours en juin 2002).

Depuis son apparition, environ 350 cas ont été colligés en France. Cette description rapportait l'apparition d'une nouvelle myopathie inflammatoire, enregistrée avec une incidence croissante dans les principaux centres de myopathologie français et dénommée myofasciite à macrophages (MMF).

A CE JOUR

Il se diagnostique en moyenne et au minimum 6 myofasciites par semaine sur les 4 centres officiels. CRETEIL, SALPETRIERE, BORDEAUX, MARSEILLE.

La myofasciite à macrophages représente une nouvelle entité émergente au sein des myopathies et des fasciites inflammatoires. Elle ne correspond à aucune des histiocytoses antérieurement décrites ou aux maladies de surcharge macrophagique connues.

Professeur Patrick CHÉRIN, Hôpital Salpétrière Président du GERMMAD
Docteur Michelle COQUET, CHU DE BORDEAUX
Professeur Romain GHERARDI, chef du service d'histologie de l'hôpital Henri-Mondor, à Créteil (Val-de-Marne). Groupe d'Etude et de Recherche sur le Muscle et le Nerf (GERMEN)
Professeur Jean-François PELLISSIER, chef du service d'Anatomie Pathologique et de Neuropathologie de l'Hôpital de la Timone à Marseille. Groupe de recherche LBNM (Laboratoire de Biopathologie Nerveuse et Musculaire -EA 3281)
Docteur François-Jérome AUTHIER, Hôpital Henri-Mondor, à Créteil (Val-de-Marne)

Source : Association E3M - www.asso.e3m.free.fr

 

Commentaires (235)

1. soyouz 21/04/2005


Comme vous le savez, l'AFSSAPS admet la MFM comme étant une conséquence probble des vaccinations, mais considère que la présence d'hydroxyde d'aluminium n'est à l'origine d'aucune maladie.
Que penser dans de telles conditions ?

2. ernst 09/06/2005

Après avoir lu votre article mon médecin m'a
conseillé de vous contacter
J'ai commencé à avoir des problèmes de santé en
-1995 abblation des deux lobes thyroïdiens
-1997 pyélonéphrite avec absès rénaux et septicémie
-1998 re- infection en soignée à temps
-1999 hospitalisation pour épisode de thachycardie
- 2003 fibromyalgie, maladie de lyme, petit décollement périchardique et hospitalisation ( leucopénie à 3800/mm3 )
suspicion de spondylodiscite.
Le 17/09/97 j'ai eu un premier vaccin pour hépatite A :avaxim
Le 18/03/98 avaxim en plus d'un autre le même jour pour hépatite B dont je n'arrive pas à déchiffrer le nom.( mais je me rapelle avoir été malade après ces injection pendant 2 jours )
J'ai eu en tout 5 vaccins entre le 15/9/97 et le 18/3/98.
J'habite en alsace et j'aimerais pouvoir bénéficier d'une biopsie musculaire.
Où dois-je m'adresser et à qui ?
En espèrant une réponse de votre part je vous prie d'agréer, monsieur mes sincères salutations.
Ernst Fabienne

3. hind 08/11/2005

votre article m'a fait froid au dos car j'observe les memes symptomes chez mon fils de 4 ans

4. M. Dubedout 20/03/2006

Depuis ma vaccinition avec gennevac j'ai des douleurs musculaires et articulaires permanentes sans qu'elles soient trop invalidantes (sensation de courbatures après un un exercice physique intense et inhabituel). L'exercice physique me soulage mais les jours suivants je suis courbatue comme après un marathon. Je dois faire mon rappel DTP , j'hésite, c'est le moins qu'on puisse dire ! Où en est le DTP sans aluminium ? ?

5. MAURY CHRISTIANE 25/04/2006

j4AI UNE FIBROMYALGIE ET UNE POLYMYOSITE ET ON NE SAIT PAS D'OU JE TIENS CES MALADIES.cela à commencé par la première puis on a dit que j'avais la polymyosite. j'ai eu un traitement de cortisone et échec.Aujourd'hui j'ai commencé un autre traitement en piqure (Embrel) 1200€ les 4 et j'en ai 12 j'en suis à la 3ème affaire à suivre. En tous cas la fybromyalgie est pas reconnue par la cotorep chez nous dans le 24 c'est dégueulasse.

6. BESS 12/06/2006

Salut je viens de découvrir que je souffrais
De la fibromyalgie comme 150 000 autres personnes ! Suite à un accident du travail !
Au départ une hernie discale avec crise de sciatique sur la jambe gauche ! Mais après une
Opération je me suis retrouvé avec deux hernies
Et sciatique à gauche puis à droite !
Alors j’ai tenté deux infiltrations mais sans résulta ! Seul le centre anti-douleur à pu me
Calmer mes douleurs insoutenables que je subissais de puis plus d’un an malgré tout je reste
Très sensible je ne peu plus entreprendre tout ce que je veux sinon c’est le retour à la case départ !
Alors je vous conseille de suivre les 12 jours dans un centre anti-douleur ! Je suis toujours malade
Mais j’ai plus les douleurs !!!

7. Sandra 19/08/2006

je suis consternée par tout ce que je viens de lire ;je parcours effectivement tous les sites pouvant me renseigner sur la Fibromialgie et là je découvre à travers tout ce que je lis qu'en fait je semberai suoffrir de myofascite à macrophage. Tout est réuni : grande faiblesse musculaire, ayant du mal à monter même voir dexcendre les escaliers, parfois de tenir un verre ou de tenir un stylo, mais surtout une duoleur au bras immense qui s'accentue, je ne peux plus le lever !
Mon médecin m' adiagnostiqué pour la première fois une fibromialgie en 2005, car j'avais toujours des douleurs musculaires et articulaires partout, j'étais toujours comme si j'étais souffrance à la fois d'une grippe et d'une gastro ( le ventre lors de grande fatique, se met à gonfler horriblement !)mais mes relations avec le médecin ne sont pas très sympas, j'ai l'impression que je le fais vraiment " chier"Il faut que je vous dise que j'ai été opérée de la thyroïde avec une basedow à la base et je suis suivie trés régulièrement et difficilement ( car la TSH débloque sans cesse) par ce fameux médecin. Pour courroner le tout : j'ai eu en 1999 tous mes vaccins à faire y compris hépatite B , car je travaille dans le médical, avec des handicapés mentaux.
J'ai eu ce problème de basedow 1 an après avoir pris mes fonctions , en 2000, puis mes problème musculaires, grosse fatigue et depuis 1 an (le bras, les jambes) ce diagnostic de fibromialgie
Mon médecin m'a prescrit un antidépresseur que j'ai pris de force, puis j'ai arréte : il n'a jamais pris acte de ma souffrance : je vais aller voir beaucoup plus haut; j'ai l'impression de le souler entre ma thyroide et la " fibromialgie" mais je me sens seule;
je n'en parle à personne ; mais je vais me bouger car j'ai peur même d'avoir une sclérose en plaques
Mon parrain ( frère de ma mère) a depuis peu la maladie de parkinson et ma mère ( depuis que je suis petite) a une myasténie et est reconnue handicapée. Moi non; j'ai du prendre 2 ans de disponibilité et je suis dans la galère financièrement !
ecrivez moi
merci

8. audrey 10/09/2006

quand je me suis faite diagnostiquer fibromyalgique, j'ai parlé du vaccin au docteur.
(je l'ai eu à 14 ans, j'ai eu mes premières douleurs à 15 ans, j'en souffre toujours à 26 ans)
il m'a rétorqué que c'était faux, qu'il ne croyait pas à cette théorie!!!

alors votre article me fait du bien quelque part, mais ils faudrait que tpous els médecins, et surtout les spécialistes de cette maladie, se tiennent au courrant!!!

9. malika 04/12/2006

je vient de faire vacciner mon petit garçon de la premiére injection contre l'hepatite b il se plaint de douleurs aux hanches depuis 1 mois
periode de vaccination pouvez-vous me repondre j'hesite a faire les 2 autres injections

10. JABOT 08/01/2007

C'EST NORMAL LE CORPS MEDICAL A PEUR ,S'IL PRENAIT ENVIE AUX MALADES DE FAIRE DES PROCES!
(reponse a Audrey)rejoignez des associations de malades E3M REVAHB....vous ne serez plus seule.
MALIKA STOP STOP DE GRACE IL N'EST PAS OBLIGATOIRE ,SURVEILLEZ VOTRE ENFANT ET N'AYEZ PAS PEUR,sinon bronchiolites asthme maladis auto immunes ce sera pire;
bonne annee a toutes SYLVIE

11. poly marie-claude 04/03/2007

je viens de decouvrir ce site .je me reconnais totalement dans ces temoignages.Moi aussi je me suis souvent faite JETEE par des medecins.Je suis ou j'etais une battante faisant des tas de choses. La tete et le coeur bouillonnants de projets d'idees surtout pas noires ! maintenant dans ma tete c'est pareil mais mon corps est celui d1 femme de 90ans j'en ai 54 !!!! pas de depression Seulement douleurssssss fatigue .ect..J'en rage

12. Katell 21/03/2007

Plus qu'un commentaire j'aurai plus d'autres questions à poser...
J'ai été vaccinée en 1995, et je pense que mes symptômes sont plutôt apparus en 2002 environs, est-ce possible que mon SFC soit tout de même une concéquence du vaccin hépatite B? Et puis comment arrive cette myofasciite, d'un coup ou progressivement en plusieurs années? Car aussi loin que je me souvienne cela fait longtemps que j'ai besoin de beaucoup de sommeil mais pas d'autant (12 à 15h par jour) et accompagné de ces douleurs notament à la nuque au bas du dos et au poignets, cela s'est fait assez progressivement aux alentours de 2002. Alors, est-ce sans doute lié ou bien cela viendrait-il d'autre chose encore?

13. bauvin nicolas 27/03/2007

depuis quelques temps je souffre au niveau de mes articulations d'une sensation d'un durcissement de mes muscles de fatigue et de pertes de memoire j'aimerais connaitre la démarche a suivre a fin de me rassurer

14. chris 29/03/2007

En réponse à fibromyalgie et fatigue. Je suis atteinte de fibromyalgie et quand j'ai vraiment très mal, je fais un gros effort, je sors, je fais 1/2 à 1 heure de marche tranquille, donc un petit exercice ce qui soulage un peu mes douleurs. Par contre je ne peux plus faire de gros efforts ou alors il me faut 2 jours pour récupérer.

15. nadine 30/03/2007

mardi 30 mars 2007
J'ai ete vacciné en 1998 contre hepatite B, agee maintenent de 42 ans et atteinte de fibromyalgie depuis environ 10 ans mes douleurs s,intensifient. Je suis suivi par un psy et mon generaliste qui m'ont prescris des medicaments. Je voudrai savoir si je n'ai pas un surdosage d'aluminium dans le sang dû au vaccin ?

16. Nadia 21/05/2007

Apres un accident de travail en 1994j'ai eu des antalgiques et des infiltrtions + une infiltraton post-operatoire avec ponction lombaire une fuite du liquide rachidien c'est produit je suis restée hospitalisé plusieurs jours ! et rien ne m'a été dit et on ne m'a rien fait ce fut catastrophique des douleur sont apparu encore plus forte et voila qu'il y a 3 mois un neurologue a dianostiqué une fibromyalgie invalide je ne peu rien faire je dors bcs souffre bcp avec plus de 18 points de douleur. Enfin je passe chez un expert du travail le 30 mai c'est une demarche au dessus de mes forces mais je sais que cela provient des suite de l'accident qui a été reconnu à 5% merci de me lire et souhaite à tous les fibromyalgiques du courage et que l'on trouve en fin une solution pour ne plus souffrir!!!

17. nadine bessieres 01/10/2007

je lis tous les sites d'internet pour trouver une maladie qui pourrait correspondre à mes souffrances et après la fibro diagnostgiquée il y a peu je pense avoir trouve la myofasciite à m car j'ai ete vaccinee en 2006 pour un voyage
je desire savoir comment faut-il faire pour avoir les examens qui donnent des elements de reponse
bon courage à tous et toutes

18. neve 03/10/2007

bsr ,j'ai aussi la fibro depuis plus ou 2000,je vais chez les doccteurs quasi toute les semaines infiltration,et j'en passeje prend du miyolastant+sypralexia+inderal80mg,pour les migraines,nexiam20mg estomac,anti douleurs,brufen600,valtran...enfin voila un peu ma vie j'ai 44ans je travaille mi temps medical,a l'usine,mon fils a eu une poussee de sclerose en plaque en 2004 il a lui aussi eu le vaccin pour l'hepatiteb je crois que c'etait engerix ,il a eu ca poussee a 21ans ..il va bcp mieux je croise les doigts mais il a une piqure toute les semaine pour ca ,voila merci de lire mon histoire.

19. mia 17/10/2007

savez ou on peux faire des examens a geneve?
presence de macrofages?
je suis malade apres avoir fait le vaccin havrix en avril 2007 et ca ne c'arrange pas..

20. LAUTIER PAULE 06/11/2007

Je souffre aussi de fibromyalgie, douleurs incessantes, fortes, lourdes diurnes et nocturnes rien ne me soulage, sinon pour 1 heure ou deux, j'ai 57 ans et cela fait 3 ans que je ne peux plus rien faire , ménage, repassage sport, profiter de la vie avec ma famille, non plus rien. Cela a fait le vide autour de moi car beaucoup de personnes ne croient pas à un si grand handicap et pensent que j'exagère , j'ai même entendu "arrête un peu ton cinéma"et pourtant czes douleurs incessantes sont une véritable torture. Alors bien sur, je fais tout de même le ménage et le repassage, mais ensuite je suis obligée de me reposer après avoir pris de très très forts antalgiques qui ne me soulagent pas toujours, je n'ai aucune position de confort, au travail c'est difficile car au bout d'un moment j'ai tellement mal en position assise que je suis obligée de marcher un peu pour me soulager, mais cela n'est pas très bien compris et perçu autour de moi. Ayant lu vos mails, j'ai fais le rapprochement : j'ai aussi été vaccinéé contre l'hépatite B en 1996. D'autre part, je suis atteinte d'une maladie dite orpheline qui me provoque des oedèmes de quinck et crises cérébrales, que personne n'a pu diagnotiquer, les medecins n'ont trouvé que la cortisone pour bloquer le phénomène et m'empécher de mourir. Je shématise car les symptomes de cette maladie sont nombreux, j'en perçois toujours quelques uns en moi, mais lorsqu'ils sont plus de six (environ) à se conjuguer, c'est là que le choc arrive. Je vous parle de tout cela pour le cas où un médecin aurait déja connaissance de cette maladie car je désespère d'être soignée. Merci à tous pour toutes ces infos et celles à venir.

Voir plus de commentaires
Ajouter un commentaire

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site