Les livres recommandés pour votre bibliothèque

   

Le Dossier Noir du Vaccin contre l’Hépatite B, mensonge d’Etat ?

La vaccination massive contre l’hépatite B dans les années 90 a fait des ravages dans la population. Elle n’y a pas déclenché que des scléroses en plaques comme on l’entend dire de tous côtés, mais toutes sortes de graves maladies, parfois mortelles, au minimum handicapantes, qu’elles soient hématologiques, rhumatismales et/ou auto-immunes, et à tous les âges. Or elle est toujours programmée pour les bébés et pour les adolescents. Hélas, la majorité de nos concitoyens est désinformée, ignore que des enfants ont été gravement atteints et n'a pas encore mesuré combien notre santé est devenue une marchandise.

Auteur du 'Dossier Noir du Vaccin contre l'Hépatite B', j’ai perdu mon mari en 1999. Il avait été vacciné en 1996 sans autre raison que sa récente situation de retraité. On vaccinait alors à tout va, et les retraités étaient ciblés comme population à risque: ils voyageaient. En fait de voyage, ce fut pour lui le dernier, et sans retour. Pire que la mort fut le calvaire de plus de deux ans et demi qui le conduisit progressivement et implacablement à une paralysie totale. Il était atteint de trois maladies simultanées dont la plus grave était une sclérose latérale amyotrophique (SLA) ou maladie de Charcot, maladie relativement rare à l'époque mais dont l'incidence a triplé depuis 1996. Les médecins eurent alors des diagnostics hésitants, des explications embarrassées et contradictoires. Ils parlèrent d'une 'maladie neurologique complexe', n'osèrent parler du vaccin que confidentiellement, et mirent en avant 'hasard' et 'simple coïncidence'.

Révoltée par tant de souffrance, d'indifférence et d'irresponsabilité, j’ai décidé , après la mort de mon mari d'enquêter moi-même et de témoigner. Je savais d'avance que toutes les portes me seraient fermées, mais j’avais un atout: ma propre plainte au pénal qui me donnait accès au dossier d'instruction. Contrairement aux magistrats, aux experts et aux avocats, je n'étais pas liée par le secret de l'instruction. Donc je parlerais.
J’avais même le devoir de le faire. Contre l'incrédulité dominante, car ce que je découvrais était en effet incroyable, j’ai travaillé le dossier, recueilli de multiples témoignages, comparé des destins absolument similaires à travers la France, réuni une documentation, et écrit un témoignage dont j’espère que chacun reconnaîtra le sérieux. En tout cas, depuis sa sortie en librairie, il n'a reçu aucun démenti de qui que ce soit, mais plutôt de nombreux encouragements. J’ajoute que la justice dispose d’une expertise qui confirme absolument mes doutes, mais le lecteur pourra constater que cela ne suffit pas nécessairement en face de la puissance des laboratoires.

Je ne suis pas la première à avoir écrit sur cette question.
Je cite d'ailleurs ceux à qui je suis redevable. Mais j’accuse les pouvoirs publics - ministres de la Santé notamment et Philippe Douste-Blazy en tête - d'avoir lancé une campagne de vaccination massive sans aucune précaution et sans assurer aucun suivi (la pharmacovigilance a même perdu de vue 99% des enfants vaccinés dans les collèges!), d'avoir menti et de continuer à mentir.


Quelques exemples:

1/ les chiffres truqués en 1994 pour faire croire à une épidémie 'plus grave que le Sida'
2/ la salive présentée comme vecteur de contamination pour gagner le 'marché des collèges' (ils parlent ainsi), effrayer les parents (et même les grands-parents) et les inciter à se faire eux aussi vacciner
3/ l'innocuité proclamée du vaccin pour les nourrissons au prétexte qu'ils n'auraient pas de myéline (mais elle se forme peu à peu et le vaccin attend son heure, tout simplement!),argument d’autant plus malhonnête qu’il fait l’impasse sur toutes les autres maladies déjà constatées.
4/ sa prétendue utilité pour ces tout-petits et pour les préadolescents, alors que ni les uns ni les autres ne risquent de rencontrer le virus dans l'immédiat (devenus adultes ils se croiront protégés alors que personne ne sait encore la durée de protection du vaccin, et alors ils seront fragilisés -- le précédent du BCG devrait à cet égard servir d'alarme)
5/ l'affolement entretenu autour de l'hépatite B présentée comme mortelle alors qu'on en guérit naturellement et sans aucune médication dans plus de 90% des cas (on ferait mieux de s'occuper de l'hépatite C)
6/la dramatisation autour des cas d'hépatites B fulminantes en France (une trentaine par an dont à peine une dizaine mortelle, en pourcentage : de 0,5 à 1% des formes aiguës symptomatiques nécessitant des greffes. Quant aux porteurs chroniques, leur taux par rapport à la population générale n'était que de 0,2% -- 0,1% chez les femmes et 0,3% chez les hommes -- en 1991. On peut en déduire qu'il est aujourd'hui insignifiant et ne concerne plus guère que des toxicomanes ou des victimes de transfusion)
7/ la réduction des cas d'accidents vaccinaux à la seule sclérose en plaques (elle permet de camoufler derrière la SEP une multitude d'autres pathologies, la plus grave notamment:la SLA, ou les aplasies médullaires (destruction de la moelle) qui ont tué au moins une douzaine d’adolescents), d'éviter de comptabiliser les cas et donc de faire des recherches, d'économiser aussi sur les indemnisations (il y en a eu si peu!)
8/ le chantage à l'inconséquence des Français qui seraient les seuls au monde à se plaindre d'accidents vaccinaux (il y a des dizaines de milliers d'accidents aux Etats-Unis, au Canada, en Italie, dans tous les pays qui ont massivement vacciné. Très peu au contraire en Grande-Bretagne qui n'a vacciné que 5% de sa population et connaît cependant moins de cas d'hépatite B que nous qui avons dépassé les 50% de vaccinés et qui avons moins de population immigrée du sud-est asiatique considérée comme porteuse du virus!)
9/ l'assurance qu'aucun enfant n'a subi de dommage (alors que la pharmacovigilance suit, sans l'avouer, une cohorte d'enfants de moins de seize ans atteints d'une première poussée de démyélinisation - cohorte 'Kidmus'- et qu'elle a recensé plusieurs décès dus à des maladies auto-immunes notamment.
10/la thèse assez désagréable selon laquelle il valait la peine de faire un 'déchet' (sic) de quelques milliers de victimes pour en sauver des millions (de quoi? d'un virus qui avait pratiquement disparu avec les mesures prises pour enrayer le Sida et les maladies nosocomiales transmises par une mauvaise gestion du sang).
11/ les conférences dites de 'consensus' réunies à l'initiative des ministres, l'une en septembre 2003 dans la précipitation, juste avant deux procès en Cassation (s'ils ont été perdus, il ne faut pas s'en étonner), l'autre en novembre 2004 pour démolir la thèse du docteur Hernan (triplant le risque de SEP après vaccination) sans même l'avertir, l'entendre ni l'inviter. Ces deux conférences ne rassemblant que des experts adeptes, voire militants du vaccin, liés pour nombre d'entre eux aux laboratoires, exclusion faite de toute voix discordante (il y en a). Donc consensus acquis d'avance, sans transparence ni contradictoire. Etc.

Tant de mensonges pourtant n'ont pas mis en alerte le corps médical...

'Le Dossier Noir' montre aussi comment l'assurance-maladie a été ruinée, non seulement par la campagne de vaccination elle-même (où P.D.B a joué un rôle majeur) mais par la montée astronomique des affections de longue durée (ALD)qu'elle a occasionnées depuis 1996 (voir courbe de la CNAM parue en octobre dernier, trop tard malheureusement pour que j’aie pu l’insérer dans mon livre, mais qu’on peut se procurer à la CNAM). Je montre comment nos organismes de santé publique et nos institutions médicales les plus prestigieuses ont camouflé pendant plus de dix ans un scandale encore plus grand (de l'avis des spécialistes) que celui du sang contaminé. Cette collusion avec les laboratoires a été dénoncée récemment à propos du Vioxx et du Celebrex, mais pas encore à propos de ce vaccin (c’est un vaccin, donc par définition intouchable). Comment nos responsables politiques ont refusé une enquête parlementaire malgré l'insistance de certains députés (Verts principalement). Comment des lois ont été votées et aussitôt détournées de leur objectif (loi Fauchon notamment) pour protéger les plus hauts responsables. Comment procède l'industrie pharmaceutique pour exercer son influence sur l'opinion, sur le corps médical, et même sur certains magistrats, maniant, selon les nécessités ou la cible visée, séduction, pressions(sur un juge),menaces (contre des journalistes),représailles (Martin Winckler évincé de France Inter) ou acharnement judiciaire (contre un expert jugé récalcitrant ou une avocate jugée trop tenace). Comment l''establishment' médico-pharmaceutique fait taire toute opposition, empêchant notamment les chercheurs ou experts jugés 'dissidents' de publier dans des revues scientifiques, ou les discréditant s'ils sont parvenus enfin (docteur Hernan) à franchir les barrages. Comment il influence la plupart des experts qu'on retrouve partout juges et parties dans les procès au point qu'il est pratiquement impossible à une victime d'obtenir une expertise qui ne la défavorise pas. Comment enfin il infiltre certaines associations de patients et joue habilement de la culture pastorienne de nos médecins (même la revue 'Prescrire',pourtant théoriquement indépendante, a donné la 'pilule d'or' à ce vaccin en 1981 et n'a pas beaucoup bougé pendant vingt ans!). Tout cela n'est pas du roman. J’ai essayé cependant d’en rendre la lecture aussi facile que possible pour que son message passe mieux : vigilance. Vigilance particulière pour nos enfants, car ce sont eux aujourd'hui (et non plus les adultes, et pour cause!) qui sont visés. Vigilance aussi pour nos adolescents ou pour les jeunes qui pourraient être contraints à une course au faux carnet de vaccination pour entrer dans le monde du travail, si on leur imposait ce vaccin. N'oublions pas: il y a des stocks à écouler. A chacun de bien mesurer les enjeux.'

Lucienne Foucras
' Le Dossier Noir du Vaccin contre l’Hépatite B,
mensonge d’Etat ? ', éditions du Rocher, octobre 2004,
19,90 euros (prix libraire)

 

 

LA SANTE PUBLIQUE EN OTAGE

SCANDALES VACCIN HEPATITE b

Dr Eric GIACOMETTI

 

Extrait :

Avertissement

C'était il y a six ans, pendant l'été 1994. La France s'était réveillée avec l'annonce d'une épidémie causée par un virus aussi dangereux que le sida, transmis par le sang, les rapports sexuels et la salive. Heureusement, il existait un vaccin sûr et efficace. Le sémillant secrétaire d'État à la Santé, Philippe Douste-Blazy, lança une croisade contre cet ennemi mortel : le virus de l'hépatite B.

Vingt-cinq millions d'hommes, de femmes, d'enfants, de personnes âgées, se sont fait vacciner contre ce ' sida qui s'attrape par la salive '. Deux ans plus tard, une rumeur se répandit dans les médias : des personnes affirmaient avoir été rendues malades par le vaccin. Elles souffraient de pathologies aux noms barbares : scléroses en plaques, maladies auto-immunes, lupus, etc. Les successeurs de Douste-Blazy au ministère de la Santé eurent de plus en plus de mal à gérer la polémique et les ventes du vaccin chutèrent de, façon vertigineuse.

Une association de victimes s'est créée, le Revahb, et a recensé en deux ans plus de 1 800 témoignages et dossiers médicaux d' ' accidentés du vaccin ' qui vivent un véritable calvaire et que l'on a souvent pris pour des fous. Pour les laboratoires fabriquant le vaccin et une partie du corps médical, ils ne seraient victimes que de coincidences.

En l'an 2000, l'État a stoppé la vaccination dans les écoles, mis un frein à la massive campagne de publicité et a indemnisé une vingtaine de personnes en reconnaissant un lien de causalité entre leur maladie et le vaccin. La justice s'en mêle : cent cinquante procédures ont été déposées au civil, dont trois ont été gagnées en première instance, et cinq au pénal. Le doute a gagné d'autres pays occidentaux, en particulier les Etats-Unis.

Ce livre est le fruit de quatre années d'enquête. À chacun ses marottes. Les dangers potentiels des médicaments et, davantage encore, d'un vaccin, sont un sujet tabou. Des victimes d'effets secondaires ? Cela n'existe pas. ' Vous avez affolé vingt-cinq millions de Français vaccinés. Vous aurez des morts sur la conscience. Pensez-y quand vous publierez votre prochain scoop. ' Cette accusation lancée par un mandarin n'a cessé de m'obséder pendant ces quatre années et m'a valu quelques nuits blanches.

Le seul monde que les laboratoires pharmaceutiques veulent connaître est celui où les médicaments et les vaccins sauvent les gens et sont sans danger, où de grands professeurs de médecine, de gentils journalistes eux-mêmes médecins, des lobbyistes pourvoyeurs de voyages somptueux et des fonctionnaires de la santé publique lymphatiques, qui ne comprennent pas pourquoi de méchants esprits

voient le mal partout, gambadent joyeusement. Un monde où, bien sûr, on ne parle jamais d'argent

sauver des vies n'a pas de prix. Relater des abus, s'interroger sur des chiffres d'affaires colossaux, décrire le calvaire des victimes, c'est se ranger dans le camp de l'obscurantisme.

Pourtant, depuis les affaires du sang contaminé, de l'ARC, des hormones de croissance, le public a retenu deux points essentiels : des médecins peuvent mentir et mettre en péril la vie de leurs concitoyens ; la médecine est aussi une affaire de gros sous. Les envolées lyriques sur l'air du ' tout va bien, nous contrôlons la situation ', ressorties à chaque affaire, ne convainquent que leurs auteurs et creusent chaque jour un fossé de méfiance avec la population. Le temps n'est pas si loin, quelques années à peine, où des centaines de médecins se sont ridiculisés en signant des pétitions de soutien en faveur du docteur Garretta et de l'indigne Crozemarie.

Un mot sur la démarche qui sous-tend ce livre. Remettre en cause une vérité officielle, c'est déjà prendre parti, suspecter des faits, que vous n'êtes pas encore en mesure d'établir. Eriger l'investigation en modèle de neutralité est donc une plaisanterie. En revanche, il importe de mener avec honnêteté son enquête, de ne pas diffuser des informations fausses ni de faire acte de militantisme en tordant les faits pour qu'ils coïncident à l'hypothèse de départ. J'espère avoir évité ces écueils.

Le vaccin contre l'hépatite B sauve des vies et reste utile mais présente peut-être des dangers. Paradoxe ? Non, l'affaire est plus complexe que celle du sang contaminé et exige des nuances. Ce livre déplaira donc à la fois aux partisans et aux adversaires du vaccin, ancrés dans des convictions inébranlables . Car si la vaccination est l'une des plus belles avancées de l'histoire de l'humanité, son dévoiement mercantile n'en demeure pas moins scandaleux. Mais la médecine est-elle un espace accessible à la démocratie ?

Note: Les vaccins Genhevac B, Engerix B, HB Vax, Heptavax B, Hevac B, cités dans cet ouvrage sont des marques déposées.

  

Le vaccin de l'hépatite B Coulisses d'un scandale Manipulations médicales et financières

Auteur Sylvie Simon, Marc Vercoutère

Résumé

Sylvie Simon, journaliste et écrivain, a déjà publié plusieurs ouvrages sur des scandales (sang contaminé, vaches folles, amiante, hormones de croissance etc.) générés par la corruption de certains milieux et d'experts dits scientifiques. Marc Vercoutère est médecin homéopathe. Commentaires Dans le monde entier, avec la connivence de l'OMS et de divers gouvernements, les fabricants du vaccin anti-hépatite B (OGM), ont orchestré des campagnes publicitaires éhontées, basées sur la manipulation de la vérité scientifique au profit du seul intérêt financier. Le succès de ces opérations a abouti à un drame effroyable pour les dizaines de milliers de victimes à travers le monde, dont certaines sont décédées, alors qu'elles avaient bien peu ou même aucun risque de contracter la maladie. Preuves à l'appui, les auteurs dénoncent cette manipulation, à la fois financière et scientifique. Ils ont enquêté dans de nombreux pays, particulièrement en France, Italie, Etats-Unis et Grande-Bretagne.

 

Vaccinations : Les Vérités indésirables

Michel GEORGET (editions Dangles)

L'ancien Professeur agrégé de biologie Michel Georget fait partie des scientifiques qui, depuis peu, osent poser les questions qui dérangent. Il l'a fait notamment dans un livre intitulé 'Vaccinations, les vérités indésirables'(1), préfacé par le Professeur Cornillot, doyen-fondateur de la faculté de médecine de Bobigny. On l'a lu dans des articles de revues médicales, on l'a entendu dans toute la France et à l'étranger, invité à s'exprimer lors des congrès internationaux médicaux, ou des colloques, notamment au Parlement Européen. Sujet de prédilection, les vaccins bien sûr: ce qu'on en dit et surtout ce qu'on cache, des effets secondaires sous-estimés aux dangers de contamination par les additifs, en passant par les mythes et les réalités de la couverture vaccinale.

A la différence de certains détracteurs doctrinaires des vaccins, Michel Georget base ses démonstrations sur la rigueur scientifique et l'honnêteté de la méthode. Il ne vitupère pas, il ne gesticule pas, il constate. Calmement, et en toute indépendance, il compare les études et les données; démontre que les vaccins ne sont pas toujours les innocents qu'on présente, que certains d'entre eux peuvent provoquer des effets secondaires que les autorités sanitaires ignorent le plus souvent, volontairement ou non

  

Vaccination : la grande illusion

Auteur : René Bickel

Après le scandale de la vache folle, du sang contaminé, des hormones de croissance, etc... il est temps de faire éclater un des plus gros scandales de l’histoire de la médecine ; celui des vaccinations dangereuses et inutiles !

Après le scandale de la vache folle, du sang contaminé, des hormones de croissance, etc... il est temps de faire éclater un des plus gros scandales de l’histoire de la médecine ; celui des vaccinations dangereuses et inutiles !

Ce qui en a été dit

Voici un nouveau chef-d’oeuvre de notre ami. De quoi sourire, rire, et ... réfléchir. Quelle verve et quel talent ! C’est une merveille. Il faut que tous nos amis possèdent ce livre grand format, avec de nombreux dessins ' parlants '. ( André Passebecq,Vie et Action )

René Bickel est devenu un spécialiste de la BD médicale. Son humour ravageur peut être bien plus efficace, que la rhétorique scientifique, pour déprogrammer dans les cerveaux les croyances que la médecine assène depuis des décennies. Cet ouvrage offre une détente éducative par le plaisir pour remettre joliment les pendules à l’heure concernant les vaccins. Michel DOGNA (Horizons Virtuels

Un livre indispensable à tout couple qui a, ou attend, un bébé. Un cadeau utile pour toute personne concernée par le problème des vaccinations, c’est-à-dire quasiment tout le monde. (BioContact, septembre 2003)

Commentaires (28)

1. john (site web) 17/01/2010

Straight to the point, if these broke down at 8pm, i`d replace them at 8.01pm. I cannot live without ghd straighteners. I straighten my hair every day. They leave my ghd styler, smooth and frizz free, unbelievable. I also purchased a pair for my daughter and have also purchased two chi discount salemakes which were as expensive but not as good

2. dvd to ipad 13/07/2010

DVD to iPad Converter is an all-in-one dvd to ipad converter, which can help you convert dvd to ipad with just a few simple clicks, please feel free to download it and have a wonderful try!
AVI to iPad Converter
FLV to iPad Converter

3. vibram fivefingers (site web) 16/07/2010

Had been thinking about Lindsey's new vibram fivefingers ever since she posted about them on this blog. When she first sent me a photo of these bizarre looking vibram five,I just laughed at their vibram

4. christian louboutin (site web) 03/08/2010

Christian Louboutin - You know the first sight is very important not only you are hunting boyfriend but also you are looking for a shoe. Which case may affect male chose girl as his girlfriend?? handsome, lovely, kind-hearted. In a similar way, when we pursue shoe we choose the one which is comfortable, style, and cheap. Maybe you want to say Christian Louboutin pumps are hard to find like the girl admire in the heart. Absolutely the girl maybe is hard to find but the shoe, today, just today, you can get it, if you are access to our Christian Louboutin shoes website.

5. Christian Louboutin (site web) 04/08/2010


Christian Louboutin - You know the first sight is very important not only you are hunting boyfriend but also you are looking for a shoe. Which case may affect male chose girl as his girlfriend?? handsome, lovely, kind-hearted. In a similar way, when we pursue shoe we choose the one which is comfortable, style, and cheap. Maybe you want to say Christian Louboutin pumps are hard to find like the girl admire in the heart. Absolutely the girl maybe is hard to find but the shoe, today, just today, you can get it, if you are access to our Christian Louboutin shoes website.


6. abg (site web) 17/08/2010

Afghanistan National Soccer Team The Afghanistan national football team also referred to as the participates in the AFC confederation. The Afghan Premier League boasts various club teams including Ordu Kabul FC and Pamir Kabul FC. Although Afghanistan soccer currently lacks the necessary funds for high participation, passionate fans still show their support. Get your Afghanistan soccer gear and Afghanistan national football team soccer jersey at the World Soccer Shop.

7. mbt shoes (site web) 19/08/2010

Our mbt website have the mbt shoes discount promation. the mbt sandals is most hot-selling goods for this time. YOu will be not dispointed to visit our website.

8. wedding dresses2010 (site web) 31/08/2010

I wanted to thank you for this great read!! I definitely enjoyed every little bit of it. I have you bookmarked your site to check out the new stuff you post.

9. yiwu (site web) 17/09/2010

Chinese yiwu Premier Wen yiwu china Jiabao dollar items Summer Davos

10. yums hats (site web) 17/10/2010

Do you want to be more fashion, more charming,just do a little thing. A exciting purchasing is ready to go! Just pay attention to. We are specializing in providing <a href="http://www.caps-store.com">new era hats wholesale</a>
,new era caps ,one industries hats,rockstar energy hats,<a href="http://www.caps-store.com">Monster Energy Hats</a>
which would be your final choice. Just do what you want alonging with your active heart. Our website is persisting on best customer service. Please come and enjoy it!

11. Wedding expos (site web) 12/04/2011

I really like your post . I really appreciate that .Thanks for sharing with us.

12. New York wedding coordinators (site web) 12/04/2011

My first time stopping here, and I fell right into a great post. Just when I was contemplating some of the exact questions you ran through in your post.I really appreciate that.

Thanks for sharing information with us.

13. ssigeamd (site web) 21/09/2012

http://www.ralphlaurenonlineaustralia.com

14. advivalow (site web) 21/10/2012

obndl <a href=http://frdeabercromfitchmagasinn.info>abercrombie france</a> yantn <a href=http://frdesacvuittonnmagasinn.info>louis vuitton pas cher</a> qwsudy http://frdechaussuresloubutinnmagasin.info dywa

15. advivalow (site web) 22/10/2012

eqttv <a href=http://frdechaussuresloubutinnmagasin.info>chaussures louboutin</a> huxfs <a href=http://frdesacvuittonnmagasinn.info>louis vuitton sac</a> artdjc http://frdeabercromfitchmagasinn.info jejf

16. advivalow (site web) 22/10/2012

nnzce <a href=http://frdesacvuittonnmagasinn.info>sac louis vuitton</a> ngrcui <a href=http://frdechaussuresloubutinnmagasin.info>louboutin</a> yylay http://frdeabercromfitchmagasinn.info lfzs

17. moncler (site web) 24/10/2012

glknk <a href=http://www.acheterdoudounnesenligne.com>veste moncler </a>

18. PriemTumDeege (site web) 29/10/2012

Les livres recommandés pour votre bibliothèque - MALADIES APRES VACCINATIONS vehwry wblhazr vfwhrv <a href="http://frpoloralphlaurenensoldes.blogspot.com/">polo ralph lauren soldes</a> dkniweks <a href="http://frdoudounemonclermagasinn.blogspot.com/">moncler pas cher</a> iepxxiz ifhqi

19. PhyncDeaphype (site web) 05/11/2012

<a href=http://www.ittpiuminosmcleroutlet.com>giubbotti moncler </a> you need.

20. PhyncDeaphype (site web) 05/11/2012

<a href=http://www.ittpiuminosmcleroutlet.com>giubbotti moncler </a> Be sure to discuss fees early in the process. You'll findthe majority charge a fixed rate. This is based on an industry standard of acertain amount of attempts at serving, the processing of documents and the costof providing the confirmation paperwork. If the situation is more complex otherfees may be in play.

Voir plus de commentaires
Ajouter un commentaire

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site